Natacha de Pontcharra

 

Auteur d’une quinzaine de pièces, Natacha de Pontcharra explore les bas-fonds de l’âme et de la société à travers des personnages souvent exclus d’une évolution sociale, seuls même entourés, piégés dans un système qui les abandonne et les contraint soit à abdiquer, soit à une permanence de révolte. Son inspiration trouve sa source dans différents microcosmes : la famille dans La Trempe, Les Ratés, La franchise c’est bien; le couple dans L’enfer est un paradis qui brûle; le voisinage dans Mickey-la-Torche, Bleu comme jamais le ciel; le milieu de l’entreprise dans Dancing; l’adolescence dans je m’appelle pas Shéhérazade. Mais elle sait aussi trouver le chemin de contrées oniriques comme dans Portrait d’art, l’Angélie, L’enfant d’août. Plusieurs de ses pièces sont traduites à l’étranger. Elle est principalement publiée aux éditions Quartett ainsi qu’aux Impressions Nouvelles et Lansman. Elle est également membre des EAT et de la Coopérative d'auteurs initiée par Fabrice Melquiot.

Bibliographie :
•Bleu comme jamais le ciel (Quartett, 2010)
•Le monde de Mars ; Les ratés (Quartett, 2009)
•Je m'appelle pas Shéhérazade (Lansman, 2004)
•Mickey-la-Torche; Dancing; L'enfer c'est un paradis qui brûle (les impressions nouvelles, 2004)
•Temps gâtés (Parole d'Aube, 2003)
•D'Isadora (Marval, 2002)
•Portrait d'Art baptême et mariage (Dumerchez, 1994)
•Oeil de cyclone (Comp'Act, 1993)

A propos des Ratés:

"Il n'est pas toujours aisé, pour un auteur, de parler de ses textes, et peut-être moins encore des spectacles qui osent les jouer. Mais je dois vous avouer que le travail de la Compagnie Roquetta m'a enchantée. J'apprécie tout particulièrement quand une équipe s'empare de mon écriture avec sa propre sensibilité, ne se pose pas en simple passeur de texte, mais s’engage à travers lui avec l’énergie de sa propre créativité, ses propositions vitalisantes. La metteuse en scène, Fanny Malterre, a donné à ces Ratés, une profondeur, une tonalité, une voix qui m'ont profondément émue. Un travail dépouillé, une rigueur et une originalité, du jeu d’acteur. Trois comédiens qui transportent avec justesse, humour et densité, dans le monde gris de l'indifférence".
 

Natacha de Pontcharra